Syrie/Usage d'armes chimiques:Veto russe contre la prolongation du mandat de la commission d'enquête


Vendredi 17 Novembre 2017 - 13:49
AA


La Russie a opposé son veto contre un projet de résolution américain, prévoyant de prolonger, de deux ans supplémentaires, le mandat de la commission d’enquête sur l’usage des armes chimiques en Syrie.


Le projet, voté jeudi soir, a bénéficié de l’approbation de 11 pays, contre l’opposition de la Russie et de la Bolivie et l’abstention de la Chine et de l’Egypte , a rapporté l’agence de presse russe «Sputnik».

Il était prévu que le Conseil de sécurité discute des deux projets de résolution, russe et américain, portant sur la prolongation du mandat de la commission d’enquête, selon Sputnik.

Cependant, précise la même source, quelques minutes avant le vote, le Représentant permanent de la Russie à l’ONU, Vassily Nebenzia, a annoncé que Moscou retire son projet de résolution, à cause du refus du Conseil de sécurité de voter ce projet, après le vote du projet américain.

Pour sa part, la Représentante permanente des Etats-Unis à l’ONU, Nikki Haley, a critiqué le recours de la Russie au veto, l’accusant de «tuer le mécanisme commun d’investigation».

A noter que le mandat d’action de la commission d’enquête des Nations Unies et de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques, prend fin vers le 16-17 novembre courant.

Les Etats-Unis avaient présenté, au début du mois courant, un nouveau projet de résolution aux membres du Conseil de sécurité, appelant à prolonger de deux ans ce mandat.

En contrepartie, la Russie avait remis aux membres du Conseil, le même jour, un projet de résolution appelant la commission d’enquête à réévaluer les conclusions de son rapport. La commission accuse le Régime syrien d’avoir utilisé les armes chimiques à Khan Cheikhoun, en avril dernier.

Le projet russe prévoit, également, de «prolonger le mandat de la commission d’enquête de six mois et de dépêcher une équipe (de la commission), le plus tôt possible, à Khan Cheikhoun, pour enquêter, en utilisant les méthodes requises».

La commission d’enquête avait conclu, en septembre dernier, que «le Régime syrien a utilisé le gaz sarin dans le massacre de Khan Cheikhoun, région placée sous le contrôle de l’opposition».

Plus de 100 civils avaient été tués dans le massacre de Khan Cheikhoun et plus de 500 autres avaient été blessés, dont une majorité d’enfants. 


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss