Trump ordonne au FBI un complément d'enquête sur Kavanaugh


Samedi 29 Septembre 2018 - 11:43
Reuters


Washington - Le président américain Donald Trump a ordonné vendredi au FBI d’ouvrir un complément d’enquête sur son candidat à la Cour suprême, Brett Kavanaugh, avant le vote prévu au Sénat en séance plénière pour confirmer sa nomination.


La commission judiciaire du Sénat des Etats-Unis, à majorité républicaine, a voté vendredi en faveur de la nomination à la Cour suprême du juge Kavanaugh et transmis le dossier au Sénat pour un vote solennel.

Mais, ce vote en commission, qui s’est fait à une voix, n’a pu être possible que parce que le sénateur républicain modéré Jeff Flake a obtenu de la commission qu’elle solliciterait une enquête du FBI sur les allégations d’agression sexuelle dont fait l’objet ce magistrat catholique conservateur.

Christine Blasey Ford, une professeure de psychologie, affirme que Brett Kavanaugh a tenté de la violer lorsqu’ils étaient tous deux lycéens en 1982 dans le Maryland. Brett Kavanaugh nie les faits qui lui sont imputés.

L’intervention du sénateur Flake signifie qu’un vote final du Sénat sur la nomination de Brett Kavanaugh sera vraisemblablement reporté d’une semaine le temps de l’enquête du FBI.

Les démocrates, qui se sont opposés aux choix de Brett Kavanaugh dès le départ, étaient favorables à une enquête de la police judiciaire fédérale, mais les républicains s’y opposaient.

Brett Kavanaugh a indiqué qu’il coopérerait avec le FBI.

ALLÉGATIONS CRÉDIBLES
L’enquête du Federal Bureau of Investigation devra être limitée à certains faits précis et devra être achevée “en moins d’une semaine”, a précisé Donald Trump.

La commission judiciaire du Sénat s’est prononcée pour la nomination du juge Kavanaugh par 11 voix contre 10, grâce à l’appui de tous les républicains. Tous les démocrates s’y sont opposés.

Le sénateur Flake a déclaré qu’il appartenait au FBI de déterminer quelles allégations sont crédibles. Deux autres femmes ont accusé Kavanaugh d’inconduite sexuelle, des allégations qu’il a également démenties.

S’il est confirmé, Kavanaugh consoliderait le contrôle conservateur de la plus haute instance judiciaire du pays.

Jeudi, Christine Blasey Ford et Brett Kavanaugh ont été chacun entendus séparément par les sénateurs de la commission. L’accusatrice a souvent eu la voix brisée et l’accusé a semblé à maintes reprises au bord des larmes.

“Ce pays a été déchiré”, a déclaré à ses collègues le sénateur Flake. “Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour nous assurer que toutes les vérifications sont faites pour une nomination aussi importante”, a-t-il ajouté.

La sénatrice Lisa Murkowski, une républicaine modérée, qui n’a pas dit si elle voterait pour Kavanaugh, s’est déclarée favorable à la demande de son collègue Jeff Flake.

Le président Trump a toutefois fait savoir qu’il maintenait sa confiance à Kavanaugh. Il a dit n’avoir jamais pensé, “même un petit peu” à d’autres noms pour la Cour suprême dans le cas où son candidat ne serait pas retenu.

Auparavant, Jeff Flake avait indiqué que Christine Blasey Ford avait livré un “témoignage convaincant”, mais que Brett Kavanaugh avait lui aussi donné une “réponse convaincante”.

Après avoir annoncé sa décision de voter pour le juge Kavanaugh, Jeff Flake a été pris à partie par des manifestants dans l’ascenseur qui le menait à la salle de réunion de la commission.

Les républicains ne détenant qu’une très faible majorité au Sénat - 51 sièges contre 49 au démocrates - le vote de deux républicaines modérés, Lisa Murkowski et Susan Collins, qui n’ont pas pour l’instant pris leur décision, sera crucial.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss