Un grand quotidien japonais privé de réseaux sociaux en Chine


Jeudi 18 Juillet 2013 - 10:32
AFP


Pékin - Des comptes opérés sur les réseaux sociaux chinois par l'un des plus importants quotidiens japonais, Asahi Shimbun, ont été supprimés, a indiqué ce dernier jeudi, dans un contexte de regain de tensions entre Pékin et Tokyo.


Un grand quotidien japonais privé de réseaux sociaux en Chine
La direction d'Asahi Shimbun à Tokyo a déclaré que les quatre comptes du journal sur le web chinois avaient été fermés cette semaine, une situation qu'elle qualifie d'"anormale".

"Il serait vraiment regrettable que ces comptes aient été fermés délibérément en dépit de leur nombre important d'abonnés. Nous demandons fermement aux opérateurs de rouvrir ces comptes le plus vite possible", a insisté le quotidien.

Le compte d'Asahi Shumbi sur Sina Weibo, un site de microblogs similaire à Twitter extrêmement populaire en Chine, possédait environ 1,3 millions d'abonnés, selon des captures d'écran conservées par certains utilisateurs du site.

La disparition du journal japonais des réseaux sociaux chinois restait inexpliquée jeudi. Sina, le groupe gérant le site Sina Weibo, n'était pas joignable dans l'immédiat.

Un ancien éditeur d'Asahi Shimbun pour les réseaux sociaux, écrivant un microblog sous le nom de Wangzuo Zhongyou, a indiqué que les comptes avaient été supprimés suite à "des instructions d'en haut", mais sans fournir de précisions.

Certains utilisateurs de Weibo postaient jeudi des icônes représentant une bougie, en mémoire du compte disparu.

Cet incident intervient alors que les tensions entre la Chine et le Japon se sont intensifiées ces derniers mois, envenimées par leur querelle sur la souveraineté des Senkaku -- un archipel inhabité en mer de Chine orientale, en partie nationalisé par Tokyo et revendiqué par les Chinois sous le nom de Diaoyu.

La censure des médias étrangers n'est pas inhabituelle en Chine, où plusieurs sites d'informations dont ceux du New York Times et de Bloomberg ont été bloqués après des révélations jugées sensibles sur l'enrichissement de dirigeants chinois.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss