Un journaliste somalien grièvement blessé par balles à Mogadiscio


Mardi 22 Octobre 2013 - 11:39
AFP


Mogadiscio - Un journaliste somalien a été grièvement blessé par balles par des tireurs non identifiés mardi à Mogadiscio, ont annoncé la police et une source médicale à l'AFP.


Un journaliste somalien grièvement blessé par balles à Mogadiscio
Mohamed Mohamud Timacade, journaliste de la chaîne en langue somali Universal TV, basée à Londres, a été touché par plusieurs projectiles, notamment au cou, selon la police. Les tireurs ont arrêté son véhicule et l'ont arrosé de balles, selon ses collègues.

"Le journaliste s'est fait tirer dessus et est grièvement blessé (...), il a été emmené à l'hôpital mais je ne connais pas avec certitude son état actuel", a déclaré à l'AFP Mohamed Ilkayare, un responsable de la police somalienne, précisant que l'identité des tireurs était inconnue.

La victime a été transportée à l'hôpital Medina de la capitale somalienne, spécialisé dans la chirgurgie d'urgence.

"Il a été admis dans le département de chirurgie avec plusieurs blessures par balles, à la poitrine et au cou", a confirmé Ayan Mohamed, un infirmier de l'hôpital, sans autre détail sur son état.

Au moins six professionnels des médias ont été assassinés depuis début 2013 en Somalie. En 2012, année la plus meurtrière pour la presse somalienne, 18 de ses membres avaient été assassinés ou avaient péri dans des attentats.

Les assassinats de journalistes sont souvent attribués aux insurgés islamistes shebab mais peuvent aussi être liés à des règlements de compte entre les multiples factions claniques qui fragmentent la Somalie, privée de réelle autorité centrale depuis la chute du président Siad Barre en 1991 et plongée depuis dans le chaos et la guerre civile.

Les assassins de journalistes ne sont quasiment jamais identifiés. Alors que Reporters sans frontières (RSF) estime qu'une cinquantaine de journalistes ont été tués au cours des six dernières années, une seule personne a été traduite en justice pour le meurtre d'un journaliste.

Adan Sheikh Abdi, membre des shebab, a été passé par les armes en août dernier pour le meurtre en septembre 2012 d'Hassan Absuge, directeur des programmes de la radio privée Radio-Mantaa.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod



IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss