Wall Street emportée par le renforcement du dollar et le repli des banques


Mercredi 20 Octobre 2010 - 12:01
AFP


New York - La Bourse de New York a fini en nette baisse mardi, pénalisée par le raffermissement du dollar, le repli des valeurs financières et quelques résultats d'entreprises accueillis fraîchement: le Dow Jones a perdu 1,48%, retombant sous les 11.000 points, et le Nasdaq 1,76%.


Wall Street emportée par le renforcement du dollar et le repli des banques
Selon des chiffres définitifs de clô ture, le Dow Jones Industrial Average a lâché 165,07 points à 10.978,62 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 43,71 points à 2.436,95 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 s'est replié de son cô té de 1,59% (18,81 points) à 1.165,90 points.

Les indices se sont inscrits dans le rouge dès l'ouverture, pénalisés par un net renforcement du dollar, qui a suivi l'annonce surprise d'une hausse des taux en Chine.

"Les mouvements du dollar sont directement et inversement corrélés à l'activité du marché", a indiqué Marc Pado, de Cantor Fitzgerald, rappelant que pendant six semaines, le repli de la monnaie américaine avait alimenté non seulement la hausse des marchés des matières premières, mais aussi celle "des actions énergétiques ou minières, des titres des grosses multinationales ou même des plus petites entreprises sur fond d'appétit pour le risque".

Ces mêmes secteurs ont été les plus malmenées mardi à Wall Street. Les valeurs technologiques ont aussi subi d'importantes pertes malgré les résultats meilleurs que prévu enregistrés par deux poids-lourd du secteur, IBM et Apple.

"Wall Street s'est peut-être un peu emballé en termes d'attentes pour des entreprises-clés", a avancé Owen Fitzpatrick, de Deutsche Bank.

La plus forte baisse de l'indice a toutefois été signée par Bank of America (-4,38% à 11,80 dollars).

Dans l'après-midi, la chaîne d'informations financières CNBC a rapporté que l'établissement était poursuivi par un consortium comprenant la branche new-yorkaise de la Réserve fédérale (la banque centrale américaine) et huit firmes d'investissement à propos de titres adossés à des prêts hypothécaires.

"L'incertitude sera un catalyseur majeur de la direction que prendra le secteur financier dans les mois à venir", a observé Marc Pado.

Le marché obligataire a progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans est descendu à 2,475% contre 2,491% lundi soir, et celui du bon à 30 ans à 3,902% contre 3,927% la veille.


           

Actus | Economie | Cultures | Médias | Magazine | Divertissement