Washington offre 50 millions de dollars d’aides aux Rohingyas au Bangladesh


Mercredi 25 Avril 2018 - 11:53
AA


Le Secrétaire d’Etat américain par intérim, John Sullivan, a annoncé que son pays a offert des aides financières de 50 millions de dollars aux réfugiés Rohingyas, qui ont fui le district d’Arakan (ouest du Myanmar) vers le Bangladesh.


C’est ce que Sullivan a indiqué, lundi, lors de sa participation au sommet du Groupe des sept pays les plus industrialisés (G7), dans la ville canadienne de Toronto.

Le responsable américain a, entre autres, évoqué la position de Washington, qui dénonce, ainsi que les autres pays participants, « les violations des droits de l’homme et les horreurs commises dans la province d’Arakan », a souligné le Département d’Etat américain.

Le G7 est composé des Etats-Unis, du Canada, du Royaume-Uni, de l’Allemagne, de l’Italie, de la France et du Japon.

Le Département d’Etat américain a ajouté, dans un communiqué, que l’appui de Washington constitue une réaction à la souffrance des Rohingyas au Myanmar et au Bangladesh.

Les aides américaines apportées aux Rohingyas s’élèvent, ainsi, à 163 millions de dollars, depuis août 2017.

Washington continuera à offrir des aides aux réfugiés Rohingyas au Bangladesh, pour leur fournir la protection, l’abri, l’eau potable, les systèmes d’assainissement, les soins et l’appui psychologique et social, souligne le communiqué.

Selon l’ONU, près de 700 mille personnes de la minorité Rohingyas ont fui le Myanmar vers le Bangladesh, à cause des massacres commis à leur encontre par l’armée du Myanmar, depuis le 25 août 2017.

L’Organisation « Médecins sans frontières » a indiqué que ces crimes ont fait au moins 9000 morts parmi les Rohingyas. L'ONU les a qualifiés de « nettoyage ethnique ».


           

Actus | Economie | Cultures | Médias | Magazine | Divertissement