Zone euro: léger recul de l'inflation à 2,8% en décembre 2011


Mercredi 4 Janvier 2012 - 13:48
AFP


Bruxelles - L'inflation a légèrement reculé en décembre dans la zone euro, à 2,8% après 3% au cours des trois mois précédents, selon une première estimation mercredi de l'office européen des statistiques Eurostat.


Zone euro: léger recul de l'inflation à 2,8% en décembre 2011
Ce chiffre est conforme aux anticipations des analystes interrogés par l'agence DowJones Newswires.

Il est supérieur pour le 13e mois consécutif au seuil de 2% visé à moyen terme par la Banque centrale européenne (BCE).

Mais le ralentissement de l'inflation observé en décembre semble aller dans la direction pointée par la plupart des économistes qui pensent que le niveau d'inflation dans la zone euro devrait retomber en 2012.

Du reste, la tendance au ralentissement de l'inflation s'observe déjà dans plusieurs pays de la zone euro. Si elle est restée stable en Italie en décembre à 3,3%, elle a reculé en Espagne à 2,4% contre 2,9% en novembre. En Allemagne, elle a atteint un pic en septembre, à 2,6%, avant d'amorcer un repli parallèlement au fléchissement de la conjoncture.

En France, le secrétaire d'Etat à la Consommation, Frédéric Lefebvre, a affirmé lundi, en se fondant sur les prévisions de l'Insee, que la hausse des prix devrait ralentir en 2012 pour tomber à un niveau autour de 1,5%, contre 2,4% en 2011.

"Le recul de décembre marque le début d'un retour relativement rapide vers la cible de moyen terme de la BCE: en dessous des 2%, mais pas trop", souligne dans une note Martin Van Vliet, analyste de la banque ING, qui table sur le milieu de 2012 en raison de "la chute des prix énergétiques anticipée pour les prochains mois et de la récession attendue".

Une analyse partagée par Howard Archer, d'IHS Global Insight, qui pense même que les 2% seront atteints "avant la mi-2012" pour cause notamment d'"activité économique affaiblie et de hausse du chômage".

Cela "donne à la BCE de la marge pour rendre sa politique monétaire encore plus accommodante", selon M. Van Vliet.

Elle pourrait "continuer à baisser les taux d'intérêts", selon M. Archer, qui ne s'attend toutefois pas à ce qu'elle le fasse dès sa prochaine réunion, le 12 janvier.

Face aux menaces économiques, l'institution de Francfort avait abaissé en novembre puis en décembre son principal taux directeur de 0,25 point à chaque fois, le ramenant à un plus bas historique de 1%.

Pour Howard Archer, elle devrait encore diminuer son taux de 0,25 point, le faisant passer à 0,75% au cours du premier trimestre, et peut-être même le ramener à 0,50% au deuxième trimestre.

Pour Martin Van Vliet également, la BCE devrait à nouveau baisser son taux directeur "d'au moins 0,25 point ces prochains mois".

Eurostat publiera son estimation définitive de l'inflation pour décembre le 17 janvier.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss